Si c'est pour l'éternité

20/06/2022

Je vais te confier un secret, Parker : on ne cesse jamais de se sentir jeune. On a beau avoir un travail, une vie de famille, une maison, l'âge adulte nous apparaît toujours comme un grand mystère. Nous faisons tous semblant de grandir. Sais-tu quel est l'objet le plus cruel jamais inventé ? Le miroir. Parce qu'il brise l'illusion.

Zelda bouleverse la vie de Parker ainsi que sa vision de la vie.
C'est une femme qui ne peut vieillir. Qui se voit dans l'incapacité de mourir. Et donc qui n'a pas droit à une vie normale.

Sa grande malédiction vient justement de cette incapacité : elle ne se sent plus à sa place dans la vie. La perte de sa famille, puis de ses maris, la plonge dans la détresse. Alors elle veut mettre fin à ses jours. 

Au fil des pages, tandis que Parker va tout faire pour lui redonner goût à la vie, c'est finalement elle qui va le transformer et lui permettre de vivre sa vie. 

Aux côtés de cette étrange jeune fille, vieille âme qui a vécu déjà trop longtemps, il va voir toutes ses certitudes mises à l'épreuve. 

Zelda nous apprend l'importance du temps. 

Le temps qui passe. Celui qui est là, au moment présent. Celui dont nous devons profiter. Certaines personnes n'en auront jamais assez, elle en a trop. 

Vivre éternellement... Un désir chez de nombreuses personnes, qui a fait le sujet de nombreux romans, de nombreuses recherches... Et si ce rêve n'était qu'une illusion ? 

Plutôt que de désirer vivre pour toujours, cherchons à apprécier et à profiter pleinement du temps que nous possédons. Zelda nous apprend la torture de ce "don" qui reste un mystère chez elle. Nous n'avons nulle explication à ce propos, nous ne pouvons qu'imaginer les raisons qui font d'elle le seul membre de sa famille à demeurer jeune à jamais. 

En refermant le roman, nous ne pouvons que nous jurer que nous allons désormais vivre à fond chaque instant qui nous est imparti et profiter de chacun d'entre eux. Parce que c'est ça, en réalité, le plus grand Don que nous ayons. 

L'instant présent et les incalculables possibilités qu'il recèle.