Créateurs de notre vie ?

03/12/2020

Destin ou mission de vie ?

lI y a une grande différence entre ces deux termes. Le destin constitue un élément sur lequel nous n’avons pas droit de modification. Autrement dit, tout serait déjà écrit et nous ne serions que des marionnettes entre ses mains. Mais pour accomplir quoi ? Le destin est une croyance qui n’est pas rattachée à une religion ou une croyance particulière. 

Il est, finalement, plus une superstition qu’une véritable croyance.

La mission de vie, en revanche, est très différente ! Elle implique notre choix personnel, nos expériences ainsi que nos désirs. Il s’agit donc, malgré son nom, de quelque chose de beaucoup plus terre-à-terre. Cela n’est pas forcément un métier, ce peut être aussi une passion, un désir profond… Nous la choisissons, autant qu’elle nous choisis. Elle s’impose à nous d’une manière douce, comme une évidence.


 Il est possible de nommer cela « le destin » néanmoins le terme est trop vague et ne décrit pas réellement et pleinement le ressenti général.

Un destin est quelque chose pour lequel nous serions fait avant même de naître !

Une mission de vie est quelque chose pour laquelle nous sommes fait en fonction de ce que nous avons vécu. Elle est généralement ressentie comme un emboîtement de deux pièces de puzzle.

Choix personnels ou chemin de vie ?

La vie est extrêmement complexe. Un seul élément peut faire basculer les choses d’un sens à un autre, un événement particulier peut venir nous transformer irrémédiablement et ainsi de suite.

Pour autant, nous avons le choix. Nous l’avons toujours. Il nous est toujours possible de nous dire :

J’ai vécu cela, mais je vais m’en servir pour prendre la force nécessaire pour avancer.
Ou
J’ai vécu cela et il ne me sera plus possible de vivre normalement.


Nous pourrions croire qu’il n’y a là aucun choix à faire et pourtant, c’est le cas ! Nous pouvons faire ce choix et nous le faisons, consciemment ou non.

La vie n’est même constituée que d’une multitude de choix personnels. Et c’est justement ces choix que nous faisons qui nous offrent le pouvoir le plus puissant que nous ayons : celui de créer la vie que nous désirons.

Parce qu’en reprenant le contrôle, en contrôlant nos choix, nous contrôlons aussi notre vie. Ce contrôle, nous le lâchons, le laissons partir à la dérive lorsque nous considérons que la vie, les autres, le destin…Ont un pouvoir sur nous.

Il est bien entendu certain que nous ne sommes pas capables de tout contrôler !

Mais nous pouvons gérer ce qu’il se passe en nous :

  • Nos émotions,
  • Nos pensées,
  • Nos réactions,
  • Nos actes,
  • Nos paroles…
Sont autant d’éléments qui sont en notre possession. Et rien ni personne d’autre que nous-mêmes ne peut agir dessus. Excepté si nous l’y autorisons.

Alors pouvons-nous créer notre vie ?

Oui et non.

Nous ne le pouvons pas dans le sens de création telle que nous le désirons, sans tenir compte de ce qui nous entoure. Tout est lié dans la vie. Il nous faut donc nous adapter à ce qui se passe autour de nous si nous voulons pouvoir en tirer profit et jouer nos cartes de manière positive.

Plus nous tentons de rejeter, repousser ou nier quelque chose et plus cet élément viendra se confronter à nous. Pour la simple raison que c’est souvent le fait de se confronter qui rapporte dans la vie :

Des expériences,
Des leçons de vie,
Des apprentissages…
Nous ne pouvons passer à côté. Ni les éviter. Parce que ce sont aussi eux qui nous donnent la force d’affronter de façon optimale les prochaines situations.

D’un autre côté, nous sommes effectivement capables de créer notre vie. Notamment en s’adaptant aux situations et en sachant en prendre partie. C’est cela que l’on nomme « s’adapter ».

L’adaptation, c’est posséder – ou acquérir – un certain don de caméléon. C’est-à-dire être en mesure de s’intégrer dans toutes situations. Il s’agit là d’avoir une bonne observation et compréhension du lieu, milieu, ou de la situation dans lesquels nous nous trouvons, naturellement. Mais cela nous offre surtout un cadeau magnifique : celui de pouvoir créer notre vie.

Le caméléon social s’adapte à tout.

Est bien quoi qu’il arrive.

Tire profit et bénéfice de tout.

Il est, finalement, plus un opportuniste qu’autre chose. Il ne cherche pas à savoir si la situation est positive ou négative. Il entrevoit juste les possibilités et s’en sert.

À ce moment-là, oui, nous créons notre vie, car nous sommes aptes à l’adaptation. Et c’est bel et bien l’élément le plus essentiel, celui à retenir.